Par ses nombreuses missions à l’étranger, comme chercheur,  enseignant, expert, pèlerin, militant etc, par ses intenses correspondances , avec la Badaliya, … Louis Massignon a laissé des traces aux quatre coins du monde,  dans des universités, académies, bibliothèques, organismes religieux, comités, familles ….
De nombreuses archives sont à découvrir ou explorer. Tout complément d’informations, tout signalement proposé par les lecteurs seront partagés sur ce site.

Le numéro 10 du Bulletin de l’Association des Amis de Louis Massignon, daté de 2000, mentionne quelques pistes .

https://louismassignon.fr/wp-content/uploads/2021/03/BULL-10-Archives.pdf 

Archives étrangères

Israël, Jérusalem : Bibliothèque Nationale d’Israël
https://www.nli.org.il/en/discover/archives

Archives et manuscrits concernant Louis Massignon:

Italie, Rome : Bibliothèque Vaticane
https://www.vaticanlibrary.va/

  • Dossier Boullan, légué par Huysmans à Louis Massignon qui le remit à la Bibliothèque vaticane en 1930. Dossier composé de 108 lettres de Boullan à Huysmans et du fameux « Cahier rose » – 14 feuillets de sa confession rédigés sur papier rose en 1867-. L’abbé Boullan, interdit et expulsé de l’église, pour son occultisme, renseigna Huysmans pour ses recherches sur le satanisme et son roman Là-bas.
  • Correspondance Mary Kahil (1889-1979) – Louis Massignon (1883-1962), déposée par Marie Kahil à la Bibliothèque Vaticane, exploitée en partie par Jacques Keryell dans  L’hospitalité sacrée. Nouvelle Cité, 1987

Hongrie: département d’Orientalisme de la Bibliothèque des sciences de Budapest

  • Correspondance Goldziher – Massignon: 115 lettres du 14/02/1909 au 09/10/1920, étudiées par François Angelier, dans « Louis Massignon Ignác Goldziher : Influence intellectuelle et legs spirituel.
    Correspondance inédite (19091921) », in Ignác Goldziher : un autre orientalisme?, éd. par Céline Trautmann
    Waller (Paris: Geuthner, 2011), 195212.

Egypte, Le Caire :  archives du Patriarcat Melkite