Roger Arnaldez (1911-2006)

Philosophe des religions et linguiste, Roger Arnaldez fait partie de cette génération d’islamologues catholiques marqués par l’œuvre et la spiritualité de Louis Massignon, comme le petit frère de Foucauld, Louis Gardet, le Père Georges Anawati, ou le Père Youakim Moubarac, Il fut membre de l’Association des Amis de Louis Massignon dès l’origine et membre d’honneur à partir de 2002.

Roger Arnaldez a été professeur agrégé de philosophie au lycée français du Caire (1938-1939). Après sa captivité au stalag de Stablack, pendant la Seconde Guerre mondiale, il devient attaché culturel à l’ambassade de France au Caire (1948-1950), et y noue des relations permanentes avec les cheikhs d’al-Azhar et les Dominicains de l’IDEO. Professeur de philosophie à l’université du Caire (1952-1955), il participe alors aux activités de dialogue islamo-chrétien du centre Dar es-Salam (la « maison de la paix ») fondé par Mary Kahil au Caire et y rencontre Louis Massignon. C’est sur ses conseils qu’il s’intéresse au mystique soufi, Hallaj, et publia Hallâj ou la religion de la croix (1964). Il soutient une thèse en Sorbonne Grammaire et théologie chez Ibn Hazm de Cordoue (Vrin, 1955); sa thèse complémentaire est consacrée à Philon d’Alexandrie dont il publiera les œuvres (Cerf, 1961-1967). Il enseigne alors en France aux universités de Bordeaux (1955-1957), de Lyon (1956-1968) et de Paris IV-Sorbonne (1968-1978). 

Ce catholique convaincu s’investit aussi dans le dialogue avec l’islam, d’où des ouvrages de recherche sur les convergences possibles entre les trois monothéismes ainsi que des livres universitaires ou pédagogiques sur l’islam, Mahomet ou le Coran. Son immense érudition en fait un consultant important pour divers Instituts – notamment, au Vatican, auprès du Secrétariat romain pour les Non-Chrétiens. En 1986, Il fut élu à l’Académie des Sciences Morales et Politiques (section de philosophie), académie qu’il présida en 1997. 


Témoignage : 

« Louis Massignon ne fut pas un professeur de dogme, mais un maître de vie et de pensée. »

Les Cahiers de l’Herne, 1970, p.125



Bibliographie :

De Roger Arnaldez sur Louis Massignon :

« Abrahamisme, islam et christianisme chez Louis Massignon », Paris, Les Cahiers de l’Herne, 1970, pp. 123-125

« Louis Massignon, l’Inde et la culture indienne, » Présence de Louis Massignon, Paris, Maisonneuve et Larose,1987, pp.129-135

 « Le Coran dans la pensée de Louis Massignon », Louis Massignon et le dialogue des cultures, Paris, Cerf, 1996, pp.71-89

Sur Roger Arnaldez : 

BAALM, n°19, décembre 2006, pp. 67-68

François Pouillon (Ed.), Dictionnaire des orientalistes de langue française, Paris, L’Harmattan, 2008

Borrmans Maurice, « In memoriam Roger Arnaldez », Islamochristiana, 32, 2006. 

Delsol Chantal, Notice sur la vie et les travaux de Roger Arnaldez (1911-2006), Académie des Sciences Morales et Politiques, 2008 : 

BM